Comment le MBTI peut nous aider à améliorer notre vie professionnelle

Le MBTI est couramment employé en coaching et en ressources humaines. Parfois décrié, il constitue toutefois une aide précieuse pour appréhender différemment ses relations professionnelles.

De manière intuitive, nous savons que l’entreprise est un terrain où se confrontent différents types de personnalités. Certains ont naturellement tendance à aimer travailler en groupe quand d’autres sont davantage des électrons libres.  Certains sont plus à l’aise avec les questions concrètes alors que d’autres manient avec aisance les concepts abstraits, etc.

Cela tient en partie à leur personnalité intrinsèque et plutôt que de vouloir les faire en changer, il est nettement préférable de comprendre le fonctionnement de chacun afin de lui permettre de trouver au mieux sa place et de s’épanouir.

C’est là que le MBTI intervient !

Qu’est ce que le MBTI ?

Le MBTI (ou Meyers-Briggs Personality Theory), inspiré des préceptes jungiens a vu le jour au début du 20ème et s’est affiné au fur et à mesure des années en tant qu’outil d’auto-analyse. Il vise initialement à mieux comprendre ses capacités et ses affinités dans le milieu professionnel. Il peut servir à  affiner ses choix de carrière ou à initier une reconversion.

Le MBTI identifie la manière dont chaque individu fonctionne préférentiellement sur le plan cognitif – c’est à dire comment il capte les informations du monde extérieur et comment il prend des décisions.

Les fonctions cognitives sont placés par ordre d’importance et sont extrêmement révélatrices sur la manière dont chacun fonctionne, sur le type de situations dans lesquelles il est plus efficace et sur le type d’environnement qui lui convient le mieux pour révéler son potentiel intérieur.

Types MBTI et fonctions cognitives

Pour le MBTI, il existe 16 types de personnalités dont les noms sont composés de 4 lettres : les “idéalistes” (ENFJ, ENFP, INFJ, INFP), les “conservateurs” (ESTJ, ESFJ, ISFJ, ISTJ), les “artisans”(ISFP, ISTP, ESTP, ESFP) et les “rationalistes” (ENTJ, ENTP, INTJ, INTP).

  • E/I représente l’extraversion vs l’introversion. Les personnes extraverties tendent à puiser leur énergie des autres alors que les introvertis se ressourcent lors des moments passés seuls
  • N/S représente l’intuition vs la perception. Les personnes intuitives font des déductions à partir d’abstraction alors que celles qui sont davantage dans la perception sont en phase avec leur environnement physique et tendent à l’empirisme.
  • F/T représente le sentiment vs la pensée logique. Les personnes qui sont dans le sentiment vont prendre des décisions en fonction de leurs valeurs personnelles et des sentiments des autres. En revanche, celles qui fonctionnent davantage selon la pensée tendent à avoir des comportement rationnels et à placer la logique avant toute chose.
  • P/J représente la perception vs le jugement. Les types “P” aiment garder des options ouvertes alors que les “J” aiment avoir un cadre dans leur travail et dans leur vie quotidienne.

Voici quelques exemples :

Les personnes avec une intuition extravertie (ENTP, ENFP) sont typiquement les brainstormers de l’entreprise. Ce sont des personnes porteuses d’idées qui savent créer des connexions intuitives. Ils pourront néanmoins s’ennuyer vite dans la mise en œuvre des petits détails qui servent à la réussite d’un projet et auront besoin d’une équipe de petites mains plus pointilleuses.

Les personnes qui ont “T” en 3ème fonction et tout particulièrement les “penseurs” ou les “juges” (INTJ / ENTJ) sont capables de détecter la moindre petite faille dans les rouages de l’entreprise. Elles sont naturellement des leaders qui savent mettre le projet en mouvement. Elles peuvent parfois manquer de tact avec les employés.

Les individus “S” (ISFP / ESFJ) excellent dans tout ce qui est maniement des détails. Ils ont le sens de l’esthétique et savent suivre les règles à la lettre. Ils sont souvent les petites fourmis qui soutiennent tout l’édifice d’un projet grâce à leur minutie.

Pourquoi le MBTI est utile au travail ?

Prendre en compte les différences

C’est l’une des plus grandes forces du MBTI ! Grâce à lui, nous comprenons mieux comment les autres fonctionnent. Il n’y a pas de type qui ait la suprématie sur les autres. Chacun a ses particularités et il est plus facile d’appréhender le mode de pensée de ses collègues ou de ses employés et pourquoi pas parvenir à voir le monde à travers ses yeux.

Améliorer le travail en groupe

Comprendre comment ses collègues fonctionnent est crucial pour optimiser le travail en équipe. Si, par exemple, l’un de vos collègues est “P” est que tout le reste du groupe est “J”, cela peut engendrer de nombreux conflits. La personne “P” pourra frustrer les autres par son apparent manque de motivation et sera elle-même agacée par le fait que les autres souhaitent avec détermination rentrer dans le cadre et à avancer rapidement… La capacité à reconnaître les différences pourra aider à désamorcer ces conflits liés à un manque d’intercompréhension.

Améliorer les relations avec son boss

Imaginez combien les choses seraient plus faciles si vous connaissiez le profil de votre supérieur ! Connaître comment il préfère prendre des décisions. Savoir s’il a besoin de beaucoup d’informations au préalable ou s’il est plutôt du genre à innover. Savoir s’il se concentre davantage sur les tâches à accomplir que sur les personnes… Vous voyez comment vous pourrez déployer de nouvelles stratégies pour mieux le comprendre et mieux coller à ses objectifs.

Renforcer la compréhension à l’égard de la clientèle

Savoir qu’il existe 16 types de personnalités enrichit considérablement la compréhension que vous avez de vos clients. La plupart du temps, on a tendance à se comporter de manière à refléter ce que nous sommes. Et, nous avons du mal à comprendre le point de vue des autres. Le MBTI permet d’avoir une vision élargie des choses. Par exemple, il va être très utile pour élaborer une stratégie de communication globale en ayant examiné les différents besoins propres à chacun des types.

Améliorer son propre bien-être au travail

Le MBTI peut vous aider à comprendre pourquoi il peut vous arriver de vous sentir frustré ou malheureux au travail. Il se pourrait que votre type ne soit pas adapté à l’environnement dans lequel vous exercez. Peut-être la culture de l’entreprise est-elle en désaccord avec vos valeurs ? Ou, peut-être, votre patron se trouve t-il à l’exact opposé du spectre ? Avoir une idée de vos fonctions cognitives pourra vous aider à faire les bons choix quant à votre carrière.

Pour vous tester et pour en savoir plus sur le MBTI, nous vous recommandons ce site : https://www.16personalities.com/fr

Commentaires